L’impact de la consommation de café sur la santé

0
79

Le café est un élément essentiel de la routine quotidienne de nombreux adultes dans le monde, puisqu’on estime que 90 % d’entre eux consomment des boissons contenant de la caféine chaque jour. Objet de recherches approfondies, la relation entre le café et la santé a été examinée sous différents angles, ce qui a permis de dégager des conclusions intéressantes.

Sommaire

Comprendre les effets du café sur la santé

L’engouement généralisé pour le café a inspiré de nombreuses recherches sur son influence sur la santé et le bien-être. La caféine, ingrédient clé du café, est notamment reconnue pour sa capacité à améliorer la vigilance et les performances. Cependant, les grains de café torréfiés contiennent un ensemble complexe de plus de 1 000 composés bioactifs. Parmi ces composants, on trouve des éléments ayant anticancéreux potentiels, des effets antioxydants et des effets anti-inflammatoires.

Néanmoins, les effets du café sur la santé dépendent d’une multitude de facteurs, notamment la technique d’infusion, le volume consommé, la variété spécifique de grains et la taille de la mouture. Compte tenu de ces variables, la recherche a établi un lien entre la consommation de café et divers bienfaits pour la santé.

Les avantages potentiels du café pour la santé

La recherche a suggéré que la consommation régulière de café pourrait réduire les risques de diverses affections. Il s’agit notamment du diabète de type 2, des accidents vasculaires cérébraux, des maladies cardiovasculaires, de la maladie de Parkinson, de la maladie d’Alzheimer, de la dépression et de certaines formes de cancer comme le cancer du foie et le cancer colorectal.

Par exemple, une étude a révélé qu’une consommation quotidienne de quatre tasses, ou plus, de café était corrélée à une diminution de 10% du risque de développer une dépression. En outre, les personnes qui consomment environ 4 tasses de café par jour semblent présenter un risque moindre de maladie cardiovasculaire.

Il est intéressant de noter que les propriétés bénéfiques du café peuvent aller au-delà de sa teneur en caféine. Des études ont indiqué que les effets protecteurs contre des maladies telles que le diabète sont marqués chez les personnes qui consomment des variantes décaféinées et caféinées de la boisson.

Les risques de la surconsommation de café

À l’inverse, une consommation excessive de caféine peut entraîner des effets secondaires négatifs, notamment des sentiments d’anxiété, d’agitation et de troubles gastro-intestinaux. Le café peut également perturber le sommeil en raison de la longévité de la caféine dans l’organisme après consommation.

Les femmes enceintes qui consomment beaucoup de caféine peuvent être soumises à des risques tels que la fausse couche, l’accouchement prématuré ou l’insuffisance pondérale à la naissance par rapport à des consommatrices modérées. Une consommation excessive a également été associée à un risque accru de fractures osseuses, en particulier chez les femmes, et peut exacerber les problèmes de contrôle de l’hypertension chez les personnes âgées souffrant d’hypertension artérielle. En outre, les personnes souffrant de certaines affections gastro-intestinales peuvent trouver que le café aggrave leurs symptômes.

La consommation de café non filtré a suscité des inquiétudes quant à l’augmentation du cholestérol à LDL, qui est associé à un risque accru de maladie cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

Enfin, il est essentiel de noter que le café peut potentiellement interférer avec l’efficacité de certains médicaments.

Recommandations pour la consommation de café

Pour les adultes en bonne santé, la limite supérieure suggérée pour la caféine est fixée à 400 mg par jour, ce qui équivaut à environ quatre tasses de café, chacune d’entre elles contenant généralement environ 90 mg de caféine. Parallèlement, il est conseillé aux femmes enceintes de ne pas consommer plus de 200 mg de caféine par jour, ce qui correspond à peu près à deux tasses de café. Les enfants et les adolescents sont généralement découragés de consommer des stimulants contenant de la caféine, bien qu’il n’existe pas de directives officielles de consommation pour ces groupes d’âge. Il est aussi tout à fait possible de boire du café quand on est malade.

Effets négatifs potentiels des compléments au café

Bien que le café noir ordinaire soit peu calorique, ce sont les ingrédients supplémentaires qui transforment souvent le café en un choix moins respectueux de la santé. Les menus des cafés proposent une pléthore de préparations, dont beaucoup contiennent des sucres ajoutés, des arômes, des produits laitiers, des crèmes et de la crème fouettée. Ces extras augmentent considérablement le nombre de calories et peuvent réduire à néant les bienfaits potentiels du café pour la santé.

Le café est un aliment de base dans les boissons d’un nombre incalculable de personnes. Il présente un profil complexe, combinant la caféine et une myriade de composés ayant des effets bénéfiques potentiels sur la santé. La consommation régulière de café pourrait réduire le risque de divers problèmes de santé, des maladies métaboliques aux maladies neurodégénératives. Cependant, la caféine, lorsqu’elle est consommée en grandes quantités, peut entraîner des malaises et des troubles du sommeil. La plupart des adultes peuvent consommer du café de manière modérée en toute sécurité, mais il est important de consulter un professionnel de la santé pour connaître les règles de consommation personnalisées, en particulier pour les femmes enceintes ou les personnes souffrant de problèmes de santé préexistants. Il est également important de tenir compte du fait que les ingrédients supplémentaires peuvent nuire à la santé du café noir traditionnel en raison de l’augmentation de la teneur en calories.