Mythe ou réalité : Est-ce que se raser fait avoir plus de barbe ?

0
149

Dans l’histoire de la pilosité et des habitudes esthétiques, la question de savoir si se raser peut influencer la pousse, la densité et même l’épaisseur de la barbe a toujours été un sujet controversé. Les croyances populaires affirment souvent qu’en se rasant régulièrement, on stimulerait la repousse, ce qui permettrait d’avoir une barbe plus fournie et plus épaisse. Qu’en est-il vraiment ? Est-ce une réalité ou un simple mythe ? Dans cet article, nous explorerons quelques pistes pour tenter de mieux comprendre.

Sommaire

Bases biologiques de la croissance des poils

Avant de creuser en profondeur sur le lien entre rasage et augmentation de la pilosité, il est important de comprendre comment fonctionne la croissance des poils. Les poils sont constitués de kératine, une protéine fibreuse produite par les cellules situées à la base du follicule pileux. Ils passent par différentes phases de croissance :

Phase anagène

C’est la phase de croissance active, durant laquelle les cellules se divisent et produisent les pigments constituant chaque poil. La durée de cette phase dépend de facteurs génétiques et hormonaux. Plus elle dure longtemps, plus le poil devient long.

Phase catagène

La phase catagène est une période de transition entre la croissance active et la phase finale de repos. Durant cette étape, le poil se détache de sa base et commence à être poussé vers l’extérieur.

Phase télogène

C’est la phase de repos durant laquelle les poils morts sont expulsés par le follicule pileux et remplacés par de nouveaux poils en phase anagène. Les poils en phase télogène continuent d’être alimentés en nutriments, jusqu’à ce qu’ils tombent finalement.

Se raser influence-t-il vraiment la vitesse et l’épaisseur de la repousse ?

Une croyance populaire recommande de se raser ou de tailler régulièrement avec une tondeuse comme la remington hc5810 pour stimuler la croissance des poils et augmenter leur épaisseur. Mais est-ce scientifiquement fondé ? En réalité, les effets du rasage sur la pousse de la barbe restent très controversés.

Pour certains experts, se raser pourrait donner l’impression d’une repousse plus rapide et plus dense, mais cela ne serait pas lié aux mécanismes biologiques de la croissance des poils. Voici quelques éléments d’explication :

Le rasoir coupe le poil au niveau de sa partie la plus épaisse

Lorsqu’on se rase, on coupe chaque poil au niveau où il est naturellement le plus large, ce qui peut donner l’impression que les poils repoussent plus épais. Cependant, cela ne modifie en rien l’épaisseur réelle des poils et n’a pas d’impact sur leur structure ou sur la vitesse de leur croissance.

Le temps joue un rôle dans la perception de la densité

Lorsqu’on se rase régulièrement, on constate souvent que les poils semblent repousser plus vite qu’ils ne le feraient s’ils étaient laissés à leur rythme naturel. Les nouvelles pousses peuvent sembler être plus nombreuses et plus rapprochées, mais cela ne signifie pas nécessairement une augmentation de la pilosité. Il convient plutôt de considérer le facteur temps : le poil coupé est moins visible et mettra donc plus longtemps à sortir du follicule pileux avant d’être remarqué.

La génétique détermine largement l’évolution de la barbe

Notre patrimoine génétique a une influence majeure sur l’apparence de notre pilosité faciale, en termes de densité, de couleur et de texture. Si quelqu’un possède des gènes favorisant une barbe fournie, il aura tendance à avoir une barbe dense, quelle que soit sa fréquence de rasage. À l’inverse, si sa génétique privilégie une pilosité clairsemée, le fait de se raser régulièrement n’aura probablement pas un impact significatif sur la densité et l’épaisseur de la barbe.

Rasage et sensibilité cutanée

Certains chercheurs évoquent une possible stimulation mécanique de la peau lors du rasage, qui pourrait influencer la croissance des poils. Cependant, les études sur ce sujet sont peu concluantes et il est difficile d’affirmer que cette hypothèse soit totalement fondée. Par ailleurs, il faut prendre en compte d’autres facteurs, tels que la sensibilité cutanée, qui peut varier en fonction des individus et des méthodes de rasage employées.

Se raser pour une meilleure apparence

Rasage régulier ou entretien méticuleux, quelle solution adopter pour améliorer l’esthétique et la qualité générale de sa barbe ? La réponse dépend principalement des objectifs de chacun, ainsi que de leur morphologie faciale et de leurs traits personnels.

Se raser régulièrement offre l’avantage d’une apparence soignée et peut aider à masquer certaines imperfections de la barbe en équilibrant visuellement la densité des poils. D’autre part, un entretien régulier permet également d’assurer une repousse harmonieuse et éviter les désagréments tels que le poil incarné ou les démangeaisons.

Ainsi, quel que soit le choix retenu, il convient de toujours veiller à respecter quelques règles essentielles pour assurer une bonne santé de la peau et des poils :

  • Utiliser des produits adaptés (savon spécifique, lotion après-rasage, huile à barbe…).
  • Privilégier des outils de qualité pour le rasage ou la taille (rasoir ou tondeuse).
  • Laver et soigner régulièrement la barbe pour éviter qu’elle ne devienne rêche et désagréable au toucher.

En somme, il semble que le rasage n’ait pas d’influence directe et significative sur la densité, l’épaisseur et la vitesse de croissance de la barbe. Néanmoins, entretenir sa barbe, que ce soit en se rasant ou en la taillant, permet d’améliorer son apparence et de favoriser une pilosité harmonieuse et esthétique.